Ce site est une version en lecture seule. Pour vous abonner ou gérer votre compte, veuillez vous rendre sur le site www.elephorm.com

La période d'essai dans le contrat de travail

  • Vidéo 6 sur 16
  • 1h23 de formation
  • 16 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Prévoir une période d'essai
00:00 / 03:01
HD
fullscreen

Détails de la formation

Dans cette formation en ligne concernant la rédaction d’un contrat de travail, l’auteur Laurence Crevel vous explique comment prévoir une période d’essai afin de bien rédiger son contrat de travail. L’objectif de ce cours est de savoir le concept de renouvellement de la période d’essai. Pour commencer, si un contrat de travail doit inclure une période d’essai, vous devez impérativement le mettre par écrit. En effet, la période d’essai ne se présume pas, si elle ne figure pas dans le contrat de travail. Il faut savoir que la durée maximale d’une période de travail est de deux mois pour les ouvriers, trois mois pour les techniciens et agent de maitrise et quatre pour les salariés cadres. Ensuite de cela, un contrat d’essai peut être renouvelé à trois conditions. Premièrement, la convention collective étendue doit prévoir la possibilité de renouvellement. Après cela, la condition de travail doit rependre cette possibilité de renouvellement. La troisième condition, le renouvellement doit être fait avant la période initiale. En notant bien que l’employeur doit obtenir l’accord du salarié. Ce qui signifie que si le salarié n’accepte pas le renouvellement du contrat, l’employeur ne peut lui imposer. Pour conclure, le salarié peut donc refuser le renouvellement de la période d’essai proposé par l’employeur.