Ce site est une version en lecture seule. Pour vous abonner ou gérer votre compte, veuillez vous rendre sur le site www.elephorm.com

Traductions pour créer un plugin sur WordPress

  • Vidéo 30 sur 30
  • 2h36 de formation
  • 30 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Traductions
00:00 / 05:37
HD
fullscreen

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Sur ce cours vidéo au sujet de la création de plugin avec WordPress, le formateur professionnel vous explique les traductions liées à la méthode objet. Le but est de paramétrer la traduction pour qu’elle soit davantage opérationnelle lors de son utilisation. Pour ce faire, vous commencez par ouvrir le dossier class_wp_popup_jb_2-i18n.php. Une fois à l’intérieur, vous travaillez une fonction load_plugin_textdomain. A ce sujet, vous revenez dans la section d’administration dans le cadre d’entamer les modifications que vous jugez utiles. En notant que lors de cette manipulation, vous avez la possibilité d’effectuer un copier-coller des codes. En effet, cela est bien pratique pour minimiser le temps de traitement ainsi que les fautes de frappe. A propos des codes utilisés dans la pratique de la traduction, vous avez la fonction e. Dans ce cadre, vous mettez tout simplement l’instruction e au début de la ligne de codes que vous voulez appliquer. L’étape suivante consiste à ajouter un Pot en vous servant d’EazyPO. Ainsi, vous allez parcourir les dossiers de l’ordinateur pour ouvrir le dossier nommé EazyPO. Dans ce dernier se trouve un fichier intitulé EazyPO.exe qui est un élément exécutable. A partir de son lancement, vous avez plusieurs possibilités d’action comme extraire les messages depuis les codes sources. En optant pour celui-ci, une interface s’affiche dans laquelle vous indiquez l’emplacement du plugin. Afin de valider, vous descendez dans la section Build pour prendre Execute Command. Ce qui étale les chaînes de caractères à traduire. Il suffit donc de sauvegarder les éléments présents en appuyant sur Save As. Il faut noter que lors de l’enregistrement, vous devez veiller à sélectionner le format .pot. L’idée est d’écraser le fichier précédent s’il s’agit d’un remplacement. Cependant, s’il s’agit d’un nouvel élément, vous choisissez une nouvelle destination. Il ne reste alors qu’à tester le plugin en l’exécutant. Pour conclure, ce cours permet de comprendre les modifications d’un plugin.